AVC : Un nouveau traitement approuvé par la FDA
Posted under Neurologie by 1sante.com on Wednesday 18 August 2004 @ 02:17PM CDT

Le 18/08/2004 : L'Agence américaine du médicament (FDA) vient de donner son accord à la commercialisation d’un minuscule tire-bouchon, le premier appareil capable de retirer les caillots sanguins cérébraux chez des personnes victimes d'un accident vasculaire cérébral.


Cette nouvelle solution pourrait non seulement sauver des vies, mais réduire aussi le gouffre financier que représente le traitement de l’AVC évalué à 53 milliards de dollars par an aux Etats-Unis.
Les résultats des essais cliniques ont été rendus publics la semaine dernière à Boca Raton (Floride), lors du congrès de la Société américaine de neuroradiologie interventionnelle et thérapeutique.
Dans 80% des cas, l’accident vasculaire cérébral est dû à la présence d'un caillot de sang dans un vaisseau du cerveau, ce qui augmente le risque de paralysie ou de mort.
Baptisé «Merci Retriever», ce tire-bouchon miniature est introduit dans l'artère pour retirer le caillot et rétablir ainsi le flux sanguin. il est fabriqué par Mountain View, une firme basée en Californie.
L’appareil a déjà été testé dans 25 centres médicaux aux Etats-Unis, auprès de 141 patients présentant des contre-indications à un médicament anticoagulant mais qui doit être utilisé dans les heures qui suivent l'AVC.
Le Dr Gary Duckwiler, professeur à l’Université de Californie et impliqué dans un des essais, a précisé que 40 pour cent des malades dont les caillots avaient été retirés de cette manière avaient présenté des suites opératoires favorables.
Selon ce médecin, qui préside la Société américaine de neuroradiologie interventionnelle et thérapeutique, la guérison signifie le retour immédiat de la motricité et de l'usage de la parole, le malade étant encore en salle d'opération.
«J’ai eu des malades qui se rétablissaient de façon spectaculaire sur la table d’opération», a-t-il indiqué. «Les neurologues de chez nous sont convaincus que cette méthode va sauver des vies et préserver la fonction cérébrale de nombreux patients.»
Le Dr Larry Golstein, qui dirige le centre des malades cérébro-vasculaires de l'Université Duke, s'est lui aussi félicité de cette approbation de la FDA qu'il juge intéressante. Il a toutefois ajouté qu'on ne savait pas encore comment les malades allaient pouvoir bénéficier de ce nouveau traitement. En effet, un catheter doit être introduit par un vaisseau de l'aine, remonté dans l’artère cérébrale, de manière à visualiser tout le circuit artériel grâce à un marqueur et repérer ainsi l’artère bouchée.
«Ce n’est pas le genre de geste qui peut être fait en routine dans n’importe quel hôpital», a estimé Goldstein. «Le caillot doit être non seulement visible, mais il doit être aussi accessible. C’est un frein considérable à la réalisation de cette méthode.» Un avis que partage Gary Duckwiler. Mais, selon lui, de nombreux malades ne peuvent pas bénéficier du traitement médicamenteux, le temps limite étant largement dépassé.


Source www.elmoudjahid.com



< Hôpitaux / Contractualisation dès 2005 | Peut-on faire du sport en cas de pic de pollution ? >