Accueil| Annonces Gratuites | Publicité | Annuaire Médical Algérien | News | Nous contacter


MÉFAITS DU TABAC : JUSQU’À L’OS !

 

Associée à une diminution de la densité minérale osseuse, la consommation de tabac est considérée comme un des facteurs de risque de l’ostéoporose. Trois études récentes ouvrent des perspectives physiopathologiques concernant les mécanismes de cette association encore mal comprise, et peut-être des voies thérapeutiques.

La relation existant entre le tabagisme, la perte osseuse et l’absorption intestinale du calcium a été étudiée chez 402 personnes de plus de 65 ans, hommes et femmes, recevant ou non une supplémentation en calcium et vitamine D3.
Dans la population étudiée, la perte osseuse était plus importante chez les fumeurs, notamment au niveau du col fémoral. Chez les fumeurs, la fraction calcique absorbée est inférieure de 11 % à celle des non fumeurs (différence significative après ajustement des autres variables) et l’effet de la supplémentation vitamino-calcique sur la calciurie des 24 heures est diminué de 44 %. Le tabagisme semble donc accélérer la perte osseuse corticale
et diminuer l’efficacité de l’absorption du calcium, ce qui pourrait expliquer certaines ostéoporoses chez les sujets âgés.

Le risque relatif de fracture du col du fémur a été analysé chez plus de 60 000 femmes âgées de 40 à 76 ans : il existe une augmentation de ce risque de 2,1 pour les fumeuses et de 1,5 pour les ex-fumeuses. L’analyse du risque de fracture du col fémoral chez les fumeurs, par comparaison aux non fumeurs fait apparaître une modulation du risque en fonction de l’apport de vitamines E et C, ce qui suggère une protection potentielle des effets osseux du tabac par un apport alimentaire adéquat de ces mêmes vitamines. Par contre, le bêta-carotène, le sélénium, le calcium et la vitamine B6 n’ont pas montré d’effet protecteur.

Une étude concernant 330 enfants pré-pubaires des 2 sexes a fait apparaître que la consommation de tabac pendant la grossesse influence la masse osseuse des enfants nés à terme : chez les enfants nés de mères fumeuses (1 femme sur 2 dans l’étude rapportée), un défaut de croissance (environ 1,5 cm) et un capital osseux plus faible (environ 3 % de densité
minérale osseuse) ont été notés. Or, l’acquisition du pic de masse osseuse dans l’enfance et l’adolescence est un facteur critique du risque d’ostéoporose.

 



Rechercher sur 1sante.com


www.1Sante.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicité | liens vers 1Sante | Conditions d'utilisations | Charte Vie Privé |Nous contacter

1Sante.com © 2001-2009. All rights reserved.

Hit-Parade